Belorado

Belorado, le village, le refuge paroissial...

Belorado est une commune située au nord de l’Espagne, dans la comarque de Montes de Oca, dans la Communauté autonome de Castille-et-León, province de Burgos. Située à 45 km à l’est de Burgos, Belorado est traversé par le río Tirón, affluent de l’Èbre. Sa population était de 2135 habitants en 2000 (1 911 hab. en 2016) ! Le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle passe par cette localité.

Le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle passe par cette localité. L’origine de Belorado est celte, comme le démontre l’archéologie.

C’était le passage naturel de la Vallée de l’Ebre vers la Meseta et pour le contrôler on a construit, au début de la Reconquista, le Château sur une colline au pied duquel on a transféré la population qui se trouvait à l’époque romaine de l’autre côté de la rivière. Les rues du centre historique, étroites et tortueuses, avec des passages typiques dénotent la nombreuse population qui habitait dans ses murs. Aujourd’hui, du château il ne reste plus qu’un mur terreux depuis lequel on aperçoit un beau panorama.

L’apogée économique de Belorado a été précoce, début du Moyen Âge, au croisement de chemins entre la vallée agricole et la montagne d’élevage, entre les royaumes de Castille et de Navarre qui favorisaient la ville pour l’attirer.  Au Xe siècle, le premier comte de Castille indépendant, en remerciement aux habitants de Belorado qui l’ont libéré du Roi de Navarre qui le détenait prisonnier (comme le dit le poème de Fernán González), il accorda à la ville le privilège de tenir un marché le lundi, coutume qui anime toujours la Plaza Mayor.

L’église Santa Maria
Riche en souvenirs jacquaires, un Saint-Jacques pèlerin et, au-dessus, un Saint-Jacques Matamoros figurent sur le retable Renaissance sculpté dans la pierre. Deux bas-reliefs narrent son martyre et l’un de ses miracles. Près du maître-autel, se trouve une Vierge assise du XIIe siècle. On remarque aussi sur l’autel latéral une Sainte Famille et un Christ entre les deux larrons, belle œuvre en ivoire.

L’Ermitage de Santa Maria de Belén (Bethléem).
Avec son clocher-mur à trois pointes, sur l’emplacement d’un ancien hôpital mentionné en 1175 et reconstruit au XVIIIe siècle.

L’hôpital Saint-Lazare.
Il se trouvait à la sortie, dont la chapelle conserve un Christ gothique du XIVe siècle, entouré d’ex-voto qui célèbrent ses faveurs. Le plus curieux est la peau d’un grand serpent dont saint Lazare protégea un pèlerin…

Collaboration entre le Belorado et notre association

La collaboration entre la paroisse de Belorado et l’Association des Amis du Chemin de St-Jacques (plus loin, ” l’Association”) remonte au début des années 90 du siècle passé. Après leur retour de Santiago, certains pèlerins suisses se sont mis à disposition comme hospitaleras / hospitaleros entre autres à Belorado, partiellement comme reconnaissance pour l’hospitalité reçue lors de leur pèlerinage, partiellement par joie du contact avec d’autres pèlerins. En ce temps-là il y avait déjà un modeste gîte pour pèlerins à Belorado – le ” Teatrillo “, un ancien petit théâtre. Il s’agit d’une annexe à l’église Santa Maria, qui appartient à la paroisse, d’où son nom ” Albergue Parroquial “.

Evelyn Schaad fut une de ces hospitaleras de la première heure. C’est sur sa suggestion que l’ “Association” accorda à la paroisse en 1995 un soutien financier de CHF 20’000.- pour l’exécution d’une première rénovation. Avec cette somme, la paroisse put créer elle-même un minimum d’hygiène et de sécurité.

Cependant, la collaboration ne s’est pas limitée à un soutien financier, mais il fut convenu que l’ ” Association ” mettrait à disposition, selon un tournus d’avril/mai à octobre, donc pendant la période du pèlerinage, des hospitaleras et hospitaleros pour gérer le gîte. Deux hospitaleras / hospitaleros sont donc là pour les pèlerins pendant la moitié d’un mois.

+ de détails sur notre collaboration en cliquant ici

Retrouvez toute l'actualité du Belorado dans les articles suivants:

Webmaster - Bernard Favre