Le balisage

Balisage des chemins de Saint-Jacques en Suisse

Il y a autant de chemins que de pèlerins! Les nombreuses traces du «chemin de St-Jacques» disséminées dans tous les pays d'Europe en témoignent. Le chemin idéal des pèlerins de Compostelle n'a jamais existé. De tous temps les marcheurs, obligés de tenir compte des circonstances rencontrées, ont eu à choisir leur itinéraire parmi diverses possibilités.

Les trajets balisés suivent dans la mesure du possible des tracés historiquement attestés, avec une proportion significative d'éléments intéressants pour le pèlerin. Il n'a malheureusement pas été possible de ne proposer que des chemins sans revêtement goudronné. Parfois, un tronçon différent du tracé historiquement attesté est proposé pour offrir aux pèlerins d'aujourd'hui un parcours plus agréable, tout en évitant de trop grands détours.

A notre époque, les pèlerins aiment être guidés dans le choix du meilleur itinéraire. Les organismes «Inventaire des voies de communication historiques de la Suisse» (IVS) et plus tard « ViaStoria» ont répertorié puis choisi les tracés les plus authentiques et agréables possibles. En 1987, le Conseil de l'Europe a proclamé le Chemin de Saint-Jacques «Premier itinéraire culturel européen». Dès 1999 le chemin de St-Jacques à travers la Suisse, du lac de Constance à Genève, a été balisé de bout en bout par les organisations cantonales de tourisme pédestre (balises brunes).

Depuis 2008, le «Chemin de Saint-Jacques» suisse fait partie des quelque 10 grands itinéraires nationaux. Il porte le N° 4 et est appelé «ViaJacobi» sur tout le territoire Suisse.

Le balisage est dorénavant bi-directionnel. Pour l'aller, le chiffre 4 est bordé de deux côtés de bandes bleues, avec, au coin, une coquille Saint-Jacques qui indique de sa pointe la direction de Compostelle.

Le 4 tout court (image de droite) indique le chemin de retour.

Ce marquage est complété sur l'ensemble du parcours par le balisage jaune de la Fédération suisse de tourisme pédestre (FSTP) [losange, image ci-dessous à gauche], qu'il faut suivre en cas de doute jusqu'à la prochaine balise «ViaJacobi 4 / les chemins de Saint-Jacques» (ci-dessous à droite).

Les balises usuelles du tourisme pédestre (flèches losanges jaunes) indiquent le chemin, les flèches comportant le N° 4 étant réservées prioritairement aux carrefours. Le coeur de la coquille devrait indiquer la direction de Santiago de Compostela.

L'autocollant collé sur le panneau indicateur ci-dessous n'est pas correct, le coeur de la coquille devrait être dirigé vers Santiago de Compostela. Néanmoins suivez la flèche jaune avec le N° 4 et la coquille !


Le marquage sur le territoire thurgovien (Schwabenweg) diffère de cette norme : plaques blanches avec écriture et coquille bleues, entourées des étoiles de l'Europe.

Le canton de Thurgovie ayant été le premier canton suisse à avoir balisé, en 1991, l'itinéraire (Schwabenweg) sur son territoire, il a été autorisé à garder ce mode de balisage, jusqu'à ce que les indicateurs blancs soient corrodés et doivent être remplacés.

Dans les villes romandes, le balisage européen est en vigueur : une coquille stylisée jaune sur fond bleu.

Marquage en Thurgovie
Balisage européen

La «ViaJacobi» est balisée sur quelque 780 km, mais 475 km suffisent pour traverser la Suisse car il y a plusieurs variantes. Notre Association a édité des cartes à l'échelle 1 : 50'000 avec ces tracés et d'autres indications utiles (Cartes de Suisse). Ces cartes permettent aussi aux pèlerins de choisir leurs propres itinéraires selon les circonstances.

Notre Association s'est chargée de tracer le chemin sur des cartes à l'échelle 1:50'000. Ces cartes sont vendues par tronçons dans nos librairies sous forme de photocopies en couleur format A4. Clique sur le bouton ci-dessous pour accéder aux cartes de Suisse

Webdesign - Sulaxna Kurbet